Dimanche 7 août.

100_1408 [800x600]Réveil 6H30 pour un départ à 8H, car nous décidons de faire l'étape de bonne heure, on nous avait annoncé de grosses chaleurs. Gilbert est déjà dans la cour bougon, il nous explique qu'il n'a pas beaucoup dormi et on s'en doutait bien. Alain a essayé d'apprendre à jouer aux échecs aux roumains avec des bouteilles de bière et des verres de palinka, mais il paraît que ce sont des tricheurs !

Nous partons à l'heure à la fraîche dans une brume matinale très jolie. Nous rencontrons des troupeaux de moutons avec leurs chiens et leurs ânes bâtés pour transporter le matériel. Nous approchons doucement des Carpates pour arriver à leurs pieds à 13H où là, nous sommes attendus sous une chaleur de 35°.

La moitié du groupe va tout de suite à la douche après s'être occupé des chevaux qui sont tous les jours dans de beaux patûrages, car l'herbe est bien verte. Depuis notre arrivée, nous n'avons consommé ni un ballot de foin, ni un complément.

Puis un déjeuner à l'ombre heureusement, une petite sieste. Ensuite, nous partons visiter le plus grand haras de lippizzans de Roumanie à Sambata de Jos. Notre hôte sort son Combi Wolswagen des années 80 et là on pose des chaises de jardin à l'intérieur, nous voilà tous partis dans des chemins cahotants à une vitesse raisonnable. Nous sommes légèrement déçu, une quarantaine d'étalons, pas vraiment de beaux chevaux qui ne doivent pas travailler beaucoup. Les moins utilisés ne bougent pas de l'année de leur boxe ou de leur stalle. Les bâtiments où il y a les chevaux sont un minimum entretenus, les autres pas du tout.

Vous attendez certainement souvent après nos récits, mais il est presque impossible de trouver des connexions internet dans ce pays, surtout dans les campagnes.

100_1325 [800x600]

100_1388 [800x600]

100_1385 [800x600]